La propolis Une matière complexe

Les anciens nous ont montré le chemin de la propolis. Nous n'avons fait que les suivre. En effet, quelle distance y a-t-il entre les Egyptiens qui utilisaient cette résine pour embaumer leurs morts, le soldat romain qui partait en campagne avec son morceau de propolis pour cicatriser ses futures plaies, et nous qui profitons aujourd'hui de ses bienfaits? Il n'y en a aucune ! La propolis reste toujours le produit naturel le plus efficace de la Nature en terme de santé car il vous rend plus fort et plus réactif face aux agressions quotidiennes...

Qu'est-ce que la propolis?

Définition du mot propolis

Gros plans sur de la propolis encore sur cadres
Miniature Propolis sur cadres

La propolis est un ensemble de substances résineuses, gommeuses et balsamiques récoltées par les abeilles sur les bourgeons de certains arbres.

De consistance visqueuse, les abeilles peuvent en modifier la composition en apportant certaines de leurs sécrétions et de la cire. S'y rajoutent aussi beaucoup d'impuretés liées à l'exploitation des ruches par l'apiculteur. La propolis devra donc être purifiée avant son utilisation.

Étymologie du mot propolis

Les différentes formes de propolis
Miniature Des boules de propolis

Les grecs avaient constaté que certaines races d'abeilles réduisaient l'entrée de la ruche avec cette résine végétale pour défendre leur colonie. Ils l'appelèrent pro-polis qui signifie en avant de la cité.

Le mot propolis viendrait aussi du verbe latin propolire qui signifie enduire. En effet, l'abeille enduit l'intérieur de son habitat de cette résine pour se protéger des agressions microbiennes!

La propolis dans la ruche

Origine de la propolis

Bien avant d'être utile pour l'homme et exploitée dans de nombreux domaines d'application, la propolis reste avant tout un produit indispensable à l'abeille. Pour connaître et comprendre les fondements de son utilisation, de nombreuses études et observations ont été réalisées, permettant ainsi de répondre à de nombreuses interrogations:

La propolis est une substance résineuse récoltée par un nombre restreint d'abeilles: les butineuses (abeilles les plus âgées et les plus expérimentées de la ruche). Elles effectuent uniquement ce travail de récolte particulier et fastidieux. Leur mission se cantonne à recueillir les résines situées au niveau des bourgeons apicaux sur diverses espèces végétales (telles que le peuplier, le boulot, l'aulne, l'orme, le hêtre et certains conifères), et dans certains cas celles excrétées au niveau de l'écorce des arbres visités.

La récolte dépend de nombreux facteurs sans pour autant répondre à des règles bien définies, et s'avère être plutôt constante pendant la période d'activité des abeilles (du printemps à la fin de l'automne). Ainsi, la butineuse à l'aide de ses mandibules va prélever et modeler les résines qui l'intéressent avant de les déposer sur les corbeilles de ses pattes postérieures. L'abeille mettra parfois plusieurs heures à étoffer sa pelote de propolis et devra retourner à la ruche, afin de se ravitailler. En fin de récolte, elle rentre et vient se poster près de l'endroit où la propolis doit être employée.

Dès lors, les ouvrières vont prélever les quantités utiles de propolis en l'étirant en fil jusqu'à ce qu'il se rompe. Du fait de la viscosité et du pouvoir collant de la propolis, il est rare que celle-ci soit utilisée en l'état. Ainsi, pour éviter tout enlisement qui s'avèrerait fatal aux autres abeilles de la colonie, les ouvrières vont incorporer de la cire par trituration pharyngienne afin de donner une texture malléable, mais suffisamment rigide au produit.

Utilisation de la propolis par l'abeille

L'utilité de la propolis dans la ruche
Miniature Une abeille butinant Miniature Un pont de propolis Miniature Quand les abeilles momifient les «gêneurs»

La propolis, une fois prélevée de sa source végétale, est ramenée à la ruche et utilisée par l'abeille de différentes façons:

  • Ciment pour coller les différents éléments de la ruche, boucher les fissures du bois, réduire le trou de vol pour mieux contrôler le passage des intrus, tels que les souris.
  • Isolant thermique idéal pour maintenir une température constante pour le développement du couvain.
  • Traitement antiseptique des cellules de cire avant la ponte de la reine qui se réalise ainsi dans un milieu très propre.
  • Lutte biologique, en recouvrant l'intérieur de leur habitat d'une fine pellicule de cette résine, les abeilles se mettent à l'abri des maladies. De par sa composition très adaptée et complexe, elle protège la colonie contre de nombreuses infections microbiennes, virales et fongiques qui la menacent constamment. Avec cette glue, par exemple, elle momifie le corps des prédateurs gourmands de miel ( Sphinx à Tête de Mort, petits rongeurs...) qui s'introduisent dans la ruche et qui sont trop lourds pour être évacués une fois tués. Une fois recouvert de cette résine, le corps biologique du prédateur n'entre plus en décomposition et ne gangrène pas la colonie! C'est dire l'extraordinaire potentiel de ce produit hors du commun. Les cellules de cire dans lesquelles la reine va déposer ses oeufs sont elles aussi tapissées d'une pellicule de propolis qui forme un milieu stérile pour le développement harmonieux de l'oeuf.
  • Embaumement (voir photo): Une souris vient d'entrer dans la ruche, probablement attirée par la douce odeur du miel ou tout simplement par la chaleur d'un abri. Quoi qu'il en soit le rongeur n'a pas fait le bon choix et se retrouve, en quelques secondes, assailli par des dizaines d'abeilles en alerte et prêtes à laisser leur vie pour sauver la colonie. Moins d'une minute aura suffit pour paralyser et tuer l'intrus, mais l'effervescence dans la ruche ne décline pas pour autant. La souris est trop imposante pour pouvoir être déplacée, mais il faut pourtant réussir à éliminer tous les dangers infectieux potentiels qu'elle a pu ou peut encore apporter en se décomposant. Les abeilles établissent alors un procédé d'embaumement à la propolis du corps étranger afin de l'isoler complètement du milieu intérieur de la ruche. A la manière d'une momie égyptienne, la souris va se déshydrater progressivement sans se décomposer et pouvoir ainsi traverser les âges sans présenter aucune trace d'altération!

En conclusion, la propolis assure la santé de l'abeille.

Une composition chimique unique

La propolis brute récoltée au niveau de la ruche doit être purifiée. Elle est donc dissoute dans une base hydro-alcoolisée pour séparer les éléments indésirables (40% de cire, pollen et autres impuretés!) et ne conserver que les éléments actifs (résines, baumes, huiles essentielles). On obtient alors des extraits purs, uniquement chargés de la matière active, utilisés pour fabriquer de nombreuses spécialités destinées à la santé humaine (EALP, EADP, PPM30, PPM18).

De composition naturelle variable fonction des espèces végétales visitées par l'abeille, la propolis possède toujours la même activité d'un point de vue de la santé humaine.

Les éléments actifs de la propolis

La composition chimique de la propolis
Miniature Diagramme de la composition de la propolis Miniature Composition moléculaire de la propolis

La propolis est un produit complexe riche de près de 400 composés! La diversité d'actifs tous complémentaires assure à la propolis des propriétés thérapeutiques hors du commun:

Les flavonoïdes antimicrobiens, antifongiques et antispasmodiques

Les flavonoïdes représentent la grande famille (300 éléments!) des pigments des végétaux. On trouve notamment dans la propolis la chrysine, la pinocembrine, la galangine, la quercétine, pinobanskine (principaux flavonoïdes de la propolis), qui observent une action anti-inflammatoire et anti-microbienne à large spectre. Ils agissent au niveau systémique en luttant contre les pathogènes. Ces molécules protègent du stress oxydatif en empêchant les agressions de l'oxygène singulé.

Les composés phénoliques et acides aromatiques antibactériens et antifongiques

Chacun des composés phénoliques et acides aromatiques a une activité thérapeutique bien spécifique. Il s'agit des acides caféique, férulique, benzoïque, cinnamique, coumarique, etc...

  • L'acide caféique: possède un pouvoir analgésique et anti-inflammatoire élevé. Il permet de lutter efficacement contre les bactéries. Il stimule l'immunité et de nombreuses études sont en cours afin de montrer son activité probable contre le développement de certaines cellules cancéreuses.
  • L'acide ferrulique: antioxydant et anti-inflammatoire puissant, cet acide phénol naturel possède aussi une activité améliorant la régénération cellulaire et peut agir rapidement sur les problèmes de lésion du système circulatoire.
  • L'acide myristique: acide gras qui participe à l'édification des biomembranes de l'organisme. Il possède un rôle important de régulation sur de nombreuses fonctions cellulaires. Ses mécanismes d'action restent cependant mal connus et sont en cours d'étude.

Les acides organiques conservateurs, antiseptiques, analgésiques, anti-inflammatoires, anti-coagulants

  • L'acide benzoïque: caractérisé par ses propriétés conservatrices, cet acide organique joue un rôle antiseptique sur les muqueuses et permet de lutter contre la croissance de nombreux micro-organismes. Son homologue de synthèse est utilisé à outrance dans la conservation alimentaire et du fait de la présence de quantités souvent excessives, le consommateur est exposé à un risque de toxicité chronique pouvant favoriser la formation de certains cancers. Les quantités présentes dans la propolis son infimes et ne permettent aucune accumulation toxique. Les populations exposées sont généralement celles dont l'équilibre alimentaire se tourne vers les produits de grande distribution à savoir trop sucrés, trop gras et trop salés.
  • L'acide salicylique: cet acide naturel découvert dans le saule blanc possède des propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et anti-coagulantes, tant au niveau local que systémique. Largement utilisé sous sa forme acétylée et plus connu sous le nom d'aspirine, ce composé permet de lutter contre la fièvre (pour des doses plus élevées).

Les terpènes antiseptiques, aromatisants

Anéthol, eugénol, alpha-pinène, géraniol... sont des dérivés terpéniques d'origine végétale et possèdent sensiblement les mêmes propriétés à savoir antiseptiques et aromatisantes principalement.

Les huiles essentielles antiseptiques

Les huiles essentielles telles le guiaol, l'eugénol, l'anéthol, le pinène etc...

Les vitamines et oligo-éléments

Les oligo-éléments sont à peu près tous représentés. On trouve même des traces d'or, et plus couramment de magnésium, zinc, aluminium, fer, cuivre, silicium, strontium, nickel...

Récolte et préparation par l'apiculteur

La récolte de la propolis
Miniature L'apiculteur récolte la propolis Miniature Un cadre et de la propolis raclée Miniature Le filtrage de la propolis Miniature De la pâte de propolis Miniature La propolis sous différentes formes: liquide, poudre, gélules, gommes...
  1. Raclage des cadres et mise au congélateur: La récolte de la propolis brute s'effectue par raclage direct des cadres et des parois internes des hausses de la ruche ou par la pose de grilles à propolis sur la ruche. L'abeille possède en effet ce réflexe particulier de boucher les interstices des grilles avec cette résine. L'apiculteur les récupère en fin de saison et les entrepose au congélateur.
  2. Détachement de la propolis congelée: Sous l'effet du froid, la propolis devient cassante et se détache plus facilement de son support. C'est donc l'hiver que l'apiculteur choisit de préférence comme saison pour récolter sa propolis, que ce soit à partir de grilles ou par raclage direct des hausses et cadres.
  3. Récupération de la propolis brute: Au final, c'est une substance complexe, comportant de nombreuses impuretés, qui est récupérée de la ruche. La propolis brute contient en moyenne près de 40% de déchets: débris de bois, abeilles mortes, résidus végétaux, et même parfois des clous... La propolis ainsi prélevée constitue la fraction brute du produit contenant des impuretés et va subir un tri soigneux avant toute autre utilisation. Pour une qualité élevée, il faut choisir exclusivement des lots de propolis française provenant de diverses contrées, ce qui permet en raison de la variabilité chimique de la propolis, d'obtenir par assemblage des lots homogènes contenant un maximum de composés actifs. La sélection s'opère tout d'abord par une observation macroscopique des échantillons qui, avec l'expérience, permet d'éliminer les produits de piètre qualité et au profil douteux. Ensuite, une batterie d'essais chimiques sont réalisés, garantissant une activité optimale: absence de métaux lourds et de pesticides, vérification de la présence de flavonoïdes, d'acides organiques et de polyphénols indispensables à l'activité thérapeutique de la propolis.
  4. Filtrage de la propolis: Toutes ces particules étrangères devront être éliminées pour une utilisation optimale et une disponibilité de ce produit fabuleux.
  5. Préparation de la propolis sous différentes formes: Extrait liquide, gomme, poudre... prête à être incorporée dans les préparations à base de propolis! Lors de la publication des résultats des essais moléculaires, va suivre une purification de la propolis brute selon une technique brevetée par certains laboratoires (tels que Apimab par exemple). Elle est mise en solution dans une base alcoolisée. Puis par centrifugation et décantation, les impuretés sont éliminées de l'extrait alcoolique contenant la fraction active de la propolis que l'on appelle plus communément extrait mou. Chez Apimab, 2 extraits alcooliques sont utilisés:
    • l'EADP à 43% de matière active
    • l'EALP à 14% de matière active
    Ces deux extraits servent au sein de l'entreprise à la préparation de nombreux produits phyto-pharmaceutiques, et sont incorporés aux produits selon des procédés de fabrication élaborés dans le cadre des actions de recherche et développement des laboratoires. Seules l'expérience et la persévérance permettent de comprendre comment se comporte la propolis. Et ces informations sont indispensables à la production d'extraits standards et à la fabrication de produits stables et très riches en matière active.

Histoire de la propolis dans le monde

Egyptiens, Romain, Grecs, Mayas...: depuis des millénaires, les hommes ont recours aux produits de la ruche à des fins préventives, curatives et évidemment alimentaires. De manière empirique on retrouve de nombreuses traces de l'utilisation du miel dans le cadre des affections de la sphère ORL. On reconnaît également depuis de nombreuses années les propriétés fortifiantes et hypotensives du pollen et de la gelée royale.

Pendant l'Antiquité

Beaucoup moins connue que le miel, la propolis a pourtant été découverte et utilisée dès l'Antiquité. Aristote la considérait déjà comme un remède aux affections de la peau, plaies et suppurations.

En Egypte ancienne (-3200 à -1100 av J.C.)

Les premières traces d'utilisation de la propolis remontent vraisemblablement à l'ère de l'Égypte ancienne, où elle était utilisée pour ses propriétés conservatrices et aromatiques dans le cadre des rites sacrés de la momification et de l'embaumement. C'est dire les propriétés conservatrices très puissantes de la propolis.

En Grèce antique (-700 à -600 av. J.C.)

La propolis était également connue à l'époque de la Grèce antique. C'est d'ailleurs durant cette période qu'est né le mot propolis, du préfixe pro qui signifie devant, en avant et polis: la cité. D'après les observations, cette matière encore mal connue des savants grecs, se situait à l'entrée de la ruche, et se dressait comme une barrière protectrice en forme de chicanes, empêchant les prédateurs et autres nuisibles d'entrer dans la cité des abeilles. On remarque notamment qu'Aristote en fait mention dans son oeuvre Histoire des animaux et fait déjà état de ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes en la qualifiant de remède aux affections de la peau, plaies et suppurations.

En Rome antique

A Rome, la propolis se vendait plus cher que le miel. Chaque légionnaire en possédait un morceau au moment des campagnes militaires. Pline disait qu'elle retirait les aiguillons, réduisait les enflures, diminuait les douleurs nerveuses, guérissait les ulcères, les abcès et les furoncles...

En Amérique du Sud

A la même époque, sur le continent sud-américain, les incas semblaient utiliser la propolis pour ses propriétés anti-microbiennes afin de lutter contre les maladies qui entraînaient la fièvre.

En Europe de l'Est

Quelques ouvrages médicaux du 12ème siècle font mention de la propolis qui entrait dans la préparation de nombreux remèdes luttant contre les infections bénignes de la peau et de l'appareil respiratoire.

En France

En France, au 18ème siècle, elle est utilisée comme drogue pour les plaies. Sa popularité va augmenter au début de notre siècle car elle sera utilisée de façon presque exclusive pour guérir les plaies des blessés lors de la guerre des Boers.

En France, aux 18ème et 19ème siècles, nous avons repéré quelques traces diffuses de son usage dans le traitement des plaies, notamment sur les champs de bataille des grandes campagnes Napoléoniennes.

En Afrique

C'est surtout durant la guerre coloniale qui opposa les Boers, peuple néerlandais d'Afrique du sud, aux soldats britanniques entre 1880 et 1902, que l'utilisation de la propolis connue son apogée en raison des résultats bénéfiques qu'elle engendrait dans le cadre de la désinfection, de l'anesthésie et de la cicatrisation des blessures de guerre.

En Russie

Pendant la deuxième guerre mondiale, les cliniques soviétiques l'utilisaient couramment avec succès.

De nos jours

Ainsi, sans avoir été continue, l'utilisation de la propolis perdure depuis plusieurs milliers d'années. C'est pourquoi aujourd'hui ce produit suscite une curiosité importante au sein de la communauté scientifique qui s'affaire depuis les années 1970 à démontrer et dévoiler les secrets d'une substance qui ne cesse et ne cessera pas de nous étonner.

Les usages courants en médecine humaine se sont transmis jusqu'à nos jours. Des recherches et de nombreuses études ont été réalisées depuis une trentaine d'années et des résultats plus que satisfaisants ont retenu l'intérêt du monde scientifique.

Navigation


Les sites référents pour la propolis

Site d'APIMAB Laboratoires (pour les professionnels)

Entreprise spécialisée dans la purification de propolis, dans la création d'extraits adaptés destinés aux produits manufacturés.

Avenue du Lac
34800 Clermont-l'Hérault
FRANCE
www.apimab-laboratoires.fr
contact@apimab.com
04 67 96 38 14

Site de la marque Propolia (pour les professionnels et les particuliers)

Près de 70 produits à base de propolis et d'autres produits de la ruche, pour un grand nombre d'usages.

Avenue du Lac
34800 Clermont-l'Hérault
FRANCE
www.propolia.com
contact@propolia.com
04 67 96 38 14

Où acheter de la propolis? (en plus de chez votre apiculteur local !)

Sites de revendeurs

Où acheter de la propolis? (en plus de chez votre apiculteur local !)

Accès directs